As young as you feel

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.


Décembre 1950, janvier 1951, Marilyn tourne le premier film de son tout nouveau contrat à la 20th Century Fox « As young as you feel » (Rendez-moi ma femme, en français).

Son rôle est minime mais il fut créé spécialement pour elle. Bien évidemment elle a le rôle de la secrétaire sexy. Et pour cela il lui faut des tenues qui traduisent cette impression.

La costumière en charge de lui créer des tenues est Renié Conley. Elle travaillera à nouveau avec Marilyn pour les films « Love Nest » et « Let’s make it legal ».
Pour situer un peu cette costumière, elle a travaillé durant 13 ans pour la RKO avant d’arriver à la 20th Century Fox en 1950. Dans la liste de ses faits notoires, elle a participé à la création des costumes pour le film « Cleôpatre » (1963) et elle a surtout réalisé tous les costumes du tout premier Disneyland en 1955 !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais revenons à Marilyn.
Pour ce film, Renié va lui créer pas moins de 6 tenues mais seulement 4 seront visibles à l’écran. Comme souvent, des scènes initialement prévues seront soient jamais tournées soient coupées au montage. Et puis il y a tout simplement des costumes refusés.
Vous retrouverez les essais de costumes et les apparitions dans le numéro 2 de mon e-fanzine « Crazy for you » consacré à ce film. (Cliquez sur l’image).

Crazy for you n° 2 février 2021

Mais d’où viennent les inspirations de Renié pour créer la garde robe d’Harriet ?

Hollywood a toujours eu son propre style avec un côté quelque peu rococo et flamboyant. Les stars à l’écran doivent être exceptionnelles. Mais avec la seconde guerre mondiale, la réalité a rattrapé Hollywood, la mode à l’écran doit donc refléter la vie de tous les jours surtout si l’histoire est contemporaine.

Jusqu’à cette deuxième guerre mondiale, la mode américaine était exclusivement influencée par la mode française. Avec la brutale déconnexion avec le vieux continent et les nouveaux impératifs de production dû au rationnement, la mode américaine s’est émancipée. Elle a créé une nouvelle conception de se vêtir : le prêt-à-porter. Les coupes sont plus simples, plus pratiques pour être produire à plus grande échelle.
Mais avec sa toute première collection en 1947, Christian Dior et son « New Look » remettent au centre du jeu de la Mode le style français. Il met aussi un point d’honneur à hiérarchiser les tenues en fonction du moment de la journée. Nous avons donc droit à la robe de jour, la robe de cocktail, la robe d’été, la robe de soirée….
En 1951, nous voilà donc avec une tendance entre influence et indépendance. Les tenues créées par Renié pour Marilyn en sont le parfait exemple.

Première chose, la silhouette voulue est fortement influencée par la nouvelle mode française qui impose en 1950 une silhouette très longiligne où le buste est large et les hanches fines. Sans compter une taille bien en place avec une fine ceinture, des talons hauts et le pied dégagé. En voici un récapitulatif extrait du magazine Elle d’août 1949.

elle 22 août 1949


Pour la robe aux épaulettes sur élevées et rattachées par des bijoux, on peut y voir une inspiration de tenues créées par Norman Norell pour le printemps 1950 (robe noire photo couleur et robe blanche ceinture noire au centre). Les épaulettes sur élevées peuvent aussi rappeler une tenue signée Nettie Rosenstein en1948. Cette robe est un entre deux : une robe de jour qui tend légèrement vers la robe de cocktail.

mm as young robe bijoux


La robe de cocktail noire reprend la silhouette type 1950 vue plus haut en respectant l’aspect jupe crayon c’est à dire resserrée au niveau des genoux. Renié ajoute un effet d’optique aussi très en vogue à l’époque au niveau des hanches. Il semble que la robe possède comme des poches ce qui élargi les hanches et affine grandement la taille. Puis le rétrécissement allonge les jambes.
Quand au décolleté, la transparence est une astuce pour découvrir sans découvrir. Petite astuce puritaine pour éviter de paraître trop provocante tout en laissant voir. On la retrouve sur des modèles couture de l’époque.
Mais le plus intéressant est de voir une robe similaire (la même ?) portée par Ava Gardner pour un set de photos promotionnelles pour le film « Pandora », lui aussi de 1951 !

MM As young robe cocktail noire


Pour sa dernière apparition, Harriet porte une robe noire qui s’avère être un mélange de plusieurs influences. On retrouve les manches tendant vers le raglan qui s’impose depuis le milieu des années 40, tandis que les poches rappellent les robes d’été légères. C’est aussi une astuce visuelle comme nous avons pu le voir précédemment. Et puis Hollywood ajoute sa touche sexy avec un décolleté en V qui rappelle la photo de Jean Patchett par Irving Penn en 1949. Mais tout cela reste bien sage, il s’agit tout de même d’une robe de jour…

MM As young robe noire


Côté accessoires, vous remarquerez que le personnage d’Harriet porte une multitude de bracelets à ses deux poignets. Les plus marquants restent les bracelets charms. Ce sont des bracelets auxquels on peut accrocher plusieurs breloques qui souvent possèdent un sens particulier. En ce début des années 50, ils étaient très à la mode chez les jeunes femmes.
Il peut aussi être le symbole d’une jeune femme qui se fait entretenir. Malgré l’émancipation que la seconde guerre a provoqué en amenant les femmes à remplacer les hommes dans les usines et ailleurs, de retour au pays les hommes reprennent leur place. Les femmes se retrouvent à nouveau sur le carreau. Il est donc courant que pour arriver à un certain niveau de vie, certaines jeunes femmes profitent de leur beauté pour se faire offrir des cadeaux.
Notez que pour sortir, elle porte un bracelet de diamants… et le ras de cou qui va avec. Cadeaux de son cavalier d’un soir ?

MM As young bracelets

Enfin côté chaussures, elle porte des sandales qu’importe la tenue. Au début des années 50, la chaussure doit dévoiler le pied et le rendre fin par le talon haut. De plus nous sommes en Californie, lieu où le soleil est toujours présent…

MM As young chassures

Et voici une petite vidéo regroupant toutes les vignettes créées ici 🙂 .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :